Derniers sujets
» des danois envisage de bruler le saint coran
Dim 15 Mar 2009 - 10:24 par Admin

» HOUSNI MOUMAREK Président d'Egypte
Mar 27 Jan 2009 - 18:15 par zoffu07

» QUADAFI, Président de al jamahiriya libiya al chaabiya
Mar 27 Jan 2009 - 18:11 par zoffu07

» ZINE AL ABIDINE BEN ALI, Président de la TUNISIE,
Mar 27 Jan 2009 - 18:09 par zoffu07

» BOUTEFLIKA, PRESIDENT ALGERIEN
Mar 27 Jan 2009 - 18:07 par zoffu07

» [color=red]ROI DU MAROC[/color]
Mar 27 Jan 2009 - 18:04 par zoffu07

» as-salemou^alaykum
Mar 27 Jan 2009 - 2:42 par Médine l'Illuminée

» Lynda et Samia !!!
Mar 27 Jan 2009 - 2:39 par Médine l'Illuminée

» GAZA
Sam 24 Jan 2009 - 13:08 par Admin


La croyance en les Livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La croyance en les Livres

Message par jibril971 le Ven 20 Juin 2008 - 14:24

CROYANCE EN LES LIVRES


Dieu a révélé aux Prophètes-Messagers les Livres, qui sont Sa Parole. En effet, nous comprenons d’un verset du Qour'an :

«Nous (Dieu) avons envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre sur eux les Livres (...).»
(Qour'an 57/25)


A savoir que Dieu est Le Créateur de toutes les langues, et que Sa Parole divine n'est pas une langue. Par conséquent, les écrits contenus dans ces Livres ne représentent pas en soi l'Attribut de Dieu qui est la Parole, mais plutôt son expression, par exemple, en hébreu pour la Thora, en syriaque pour l'Evangile et en arabe pour le Qour'an.


Le grand compagnon Abou Dharr a demandé au Prophète (Que Dieu l’élève d’avantage en grade) (dans le sens) :

«Combien de Livres Dieu a-t-Il révélés, ô Messager de Dieu? Le Prophète (Que Dieu l’élève d’avantage en grade) répondit :
- 104 Livres.»
(Rapporté par Ibnou Hibban)

Il y a donc eu 104 livres révélés, dont les plus connus (Dans un Hadith rapporté par l'imam Ahmad, le compagnon Wathilah Ibnou_L-Asqa^ rapporte du Prophète qui a dit, dans le sens : "La Thora est descendue du ciel 6 jours après le début de Ramadan; l'Evangile après le 13ème jour; les Psaumes après le 18ème jour et le Qour'an 24 jours à compter du début de Ramadan.") sont :

• Le Qour'an de Mouhammad (Que Dieu l’élève d’avantage en grade)

• La Thora (A-tTawrat) authentique de Moïse (Que Dieu l’élève d’avantage en grade)

• L'Evangile (Al-Injil) authentique de Jésus (Que Dieu l’élève d’avantage en grade)

• Les Psaumes (A-zZabour) de David (Que Dieu l’élève d’avantage en grade)
Mais deux autres sont également cités dans le Qour'an :

• Les Feuillets d'Abraham (Que Dieu l’élève d’avantage en grade)

• Les Feuillets de Moïse, qu'il a reçus avant la Thora



De nos jours, aucun de ces Livres n'existe dans sa pureté originelle, à l'exception du Qour'an, qui subsiste et reste préservé par Dieu, du fait qu'il n'y aura plus de Révélation prophétique après Mouhammad (Que Dieu l’élève d’avantage en grade).

Il est donc intégralement conservé en arabe, sa langue de Révélation, et restera in­changé jusqu'au Jour du Jugement. Car Dieu, qui l'a fait descendre, a promis de le préserver.

Ceux qui se réclament de la Thora ou de l'Evangile n'en ont plus que de pâles copies corrompues, falsifiées et remplies de ce qui éloigne de la vraie croyance en Dieu. Le Qour'an reste donc, pour le monde entier et jusqu'à la fin du temps, le seul Livre de Référence stable.


Qu’est-ce que Le Qour'an?

Le Qour'an, (Dieu l'a fait descendre dans son intégralité au premier ciel en un endroit appelé Baytou-L^Izzah durant la nuit de la Prédestination. Puis, étape par étape, il a été révélé au Prophète pendant plus de 20 ans.)

le plus des beaux récits, est une Révélation du Clément, du Miséricordieux. En effet, on y apprend ceci :

«Dieu a fait descendre le meilleur des Récits : un Livre dont les passages se ressemblent, et où se réitèrent, entre autres, les Promesses et les Menaces. Lorsqu'est mentionnée la Menace de Dieu, la peau de ceux qui craignent leur Seigneur en frissonne, puis leur corps s'adoucit avec leur coeur à l'évocation de Sa Promesse (...).»
(Qour'an 39/23)

(Les passages du Qour'an se ressemblent du point de vue éloquence, justesse, véracité, cohérence, cohésion, etc. et tous convergent vers le même but : l'appel à l'application de l'Islam.)


C'est un Livre sensé, destiné à être médité, dont les versets sont exposés avec sagesse, et que Dieu a voulu en langue arabe. Il est un rappel pour les Croyants, et un moyen par lequel le Prophète Mouhammad (Que Dieu l’élève d’avantage en grade) annonce la bonne nouvelle et avertit d'un châtiment terrible. Cependant, nombreux sont ceux qui s'en détournent, car un voile couvre leurs yeux, alors que leurs oreilles et leurs coeurs sont scellés.


Ainsi, nous comprenons d’un verset du Qour'an :

«Il (Dieu) est Celui qui a fait descendre sur toi (Mouhammad) le Livre. On y trouve des versets clairs, explicites (Mouhkamat) qui sont la Référence et d'autres apparemment équivo-ques (Moutachabihat). Ceux dont les coeurs penchent vers l'erreur s'attachent aux versets apparemment équivoques en leur donnant une interprétation fausse, afin de propager l'égare-ment par goût du désordre et de la dis-corde (...).»
(Qour'an 3/7)



Les Versets “Mouhkamah “Et ” Moutachabihah”

Définition

1. Le verset clair ou explicite (Al-'Ayatou_L-Mouhkamah) est soit un verset dont le sens voulu est clairement exprimé, soit un verset qui, linguistiquement, ne peut accepter qu'une seule interprétation possible. Tel est le cas des versets suivants, desquels nous comprenons :

«Dis (Mouhammad) : Dieu est Unique.»
(Qour'an 112/1)

«(...) Rien ne Lui ressemble (...).»
(Qour'an 42/11)


2. Le verset à sens complexe, non évident, ou apparemment équivoque (Al-'Ayatou_L-Moutachabihah) est un verset dont le sens approprié ne transparaît pas à première vue, ou un verset qui, du point de vue linguistique, a plusieurs interprétations.

Pour être valable et acceptée, cette interprétation nécessite une connaissance approfondie de la langue arabe, un effort soutenu dans le raisonnement rationnel, le tout en accord parfait et concordant avec les versets clairs, appelés "mère du Livre", c'est-à-dire la Référence.

Il convient donc de savoir comment se comporter face à de tels versets pour ne pas contredire les versets clairs, ni sortir des règles sur l'Unicité de Dieu, car Dieu ne ressemble pas à Sa créature.


Ainsi, les gens de la droiture ont deux méthodes d'approche :

a) Les savants des trois premiers siècles (A-sSalaf A-sSalih), dans la plupart des cas, donnaient une interprétation globale en disant :

• Nous croyons à ces versets comme étant du Qour'an
• Ils ont une signification que Dieu connaît et qui Lui convient
• Nous ne cherchons pas à en connaître le sens, mais nous les rapportons aux versets clairs

L'imam A-chCHafi^iyy, d'une phrase, a expliqué cette méthode en disant :
«Je crois à tout ce qui est venu de Dieu suivant ce que Dieu a voulu; je crois à tout ce qui est venu du Prophète suivant ce que le Prophète a voulu.»

Cependant, certains savants du "Salaf" ont parfois donné une explication aux versets apparemment équivoques. Ainsi, Al-Bayhaqiyy rapporte que l'imam Ahmad a interprété le verset duquel nous comprenons :

«“Wa Ja'a Rabbouka” ainsi que les Anges, rang par rang.»
(Qour' an 89/22)

Il a dit, pour interpréter “ Wa Ja'a Rabbouka”, qu'un des effets de la Puissance de Dieu se manifestera et que les Anges se présenteront rang par rang. Ainsi, la traduction littérale qui donne en français : “Et ton Seigneur se présentera (ou viendra) ainsi que les Anges rang par rang” est inacceptable.

Par ailleurs, à propos du verset duquel nous comprenons :

«(...) Chaque chose est anéantissable, mais Son “Wajh” ne le sera pas (...).»
(Qour'an 28/88)

Al-Boukhariyy, dans son livre "Sahih", a dit que "Wajh" ici veut dire Pouvoir. Ainsi, il a interprété le verset en disant que “Chaque chose est anéantissable en soi, mais Son Pouvoir ne subira pas l'anéantissement”. Alors que "Wajh", dans son sens apparent, signifie visage.



b) Quant aux savants du "Khalaf A-sSalih" (c'est-à-dire qui sont venus après ceux du Salaf), du fait de la prolifération d'idées philosophiques à leur époque, ils ont été amenés à commenter de manière détaillée les versets apparemment équivoques, afin de protéger la communauté musulmane contre les mauvaises interprétations.

Ce faisant, ils ont cherché une signification qui convienne à la langue arabe et qui soit conforme aux versets clairs.

(Il y a deux sortes de versets apparemment équivoques :
1) ceux dont on ne peut connaître l'interprétation, comme ceux qui traitent de l'instant précis de la fin des Temps, ou de la descente du Messie sur Terre, etc. Ces choses-là nous sont cachées; Seul Dieu les connaît.
2) ceux qu'on peut comprendre en les rapportant aux versets clairs.)


Des Exemples De Versets Apparemment Equivoques :

Nous comprenons d’un verset du Qour'an :

«(...) vers Lui montent les bonnes paroles (...).»
(Qour'an 35/10)

Ce verset signifie que les bons actes et les bonnes paroles seront inscrits dans un endroit du ciel honoré par Dieu.

Ou encore :

«Le Miséricordieux sur le Trône “Istawa”.»
(Qour'an 20/5)

Le mot "Istawa" a plus de dix sens dans la langue arabe, dont redresser (ce qui est courbe), être cuit à point (pour la nourriture), s'asseoir ou s'établir, dominer, préserver. Cela étant, les savants du "Khalaf", partant du principe que Dieu ne ressemble pas à Sa créature, n'ont pris en considération que le sens qui convient à Dieu. Ainsi, on pourra dire : “Le Miséricordieux domine le Trône”. En effet, le Trône est, du point de vue volume et masse, la plus grande créature de Dieu; il constitue le toit du Paradis qui se trouve au-delà du septième ciel, et c'est Dieu qui le maintient dans cette position élevée. Ainsi donc, si le Trône est dominé par Dieu, toute autre chose est, à plus forte raison, également dominée par Dieu.


Remarque

Toute interprétation du Qour'an qui est en contradiction avec les versets dits de Référence (c'est-à-dire clairs) est inacceptable, et doit être rejetée.

Quoi qu'il en soit, même les versets apparemment équivoques trouvent leur repère dans le Qour'an. Nous devons donc faire preuve de la plus grande prudence à l'égard des soi-disant traductions du Qour'an.

En effet la langue arabe, si riche en vocabulaire, présente parfois des multitudes de sens pour un seul et même mot, ainsi que quantité de tournures de phrases qui n'ont pas d'équivalent dans les autres langues. C'est pourquoi la meilleure des explications du Qour'an est contenue dans les Textes (c'est-à-dire le Qour'an lui-même et les Hadith).

N'oublions pas que le Qour'an est un ultime avertissement, en même temps qu'une heureuse annonce des biens éternels qui sont promis aux Croyants.
avatar
jibril971

Nombre de messages : 45
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 20/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://islamsunnite.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum